Concept et Scénarisation

YSL


CONTE & FILM POUR LE VERNIS A LEVRE


Concept : De l’ombre à la couleur

Le film viral :

Le conte à l’origine du scénario :

{séquence 1 : une femme dans la ville}
Paris. Le soleil n’est pas encore tout à fait là. Les couleurs sont étranges, passées, ternies par le temps. La ville est grise et comme sale. Une paire de talons claque sur l’asphalte. Une femme marche doucement, précédée d’un chat. Elle est radieuse, magnifiquement maquillée. Autour d’elle tout est lumière. Sa robe de soie flotte légèrement. Son sac à main se balance, et parfois, un rayon de brillance s’en échappe. Ses talons claquent.

{séquence 2 : l’ombre et la couleur}
Sur le sol, une ombre s’étire immensément, refusant de poursuivre son chemin. Son regard est irrésistiblement attiré par la couleur rouge, si rouge des lèvres de la jeune femme. Alors que la femme s’éloigne, l’ombre s’accroche à un réverbère, oscille et pile. Elle se tend de toutes ses forces, s’extirpe difficilement et rejoint le mur. Haletante, suivant les restes de brillance qui constellent la route, l’ombre se lance à la poursuite de la femme. Il y a quelques chose de douloureux dans cette image. Malgré toute son énergie, rien n’y fait, elle est déjà loin et les traces sont effacées. L’ombre est seule au milieu de la rue.

{séquence 3 : errance}
Collée sur les façades, elle marche. Les passants filent, personne ne la remarque. Elle s’arrête, parfois pour observer ceux qui ne la regardent pas. Jamais aucun regard ne se dépose sur elle. L’ombre est minuscule, comme rabougrie, comme effacée. On ne la voit presque plus. La tristesse s’empare d’elle. Une larme perle dans son regard. Une larme coule le long de sa joue.

Direction de création - Scénarisation - YSL Beauté
Extrait du film

{séquence 4 : le magicien de couleurs }
Non loin d’elle, un étrange personnage est assis sous une porte cochère. A ses côtés le même chat du début se pourlèche les moustaches. L’homme la regarde un moment, se lève, s’approche et lui tend un mouchoir rayé multicolore. Surprise, elle lève la tête. Le chat s’étire et vient ronronner tout près de ses jambes. En l’espace d’une seconde et d’un regard, son coeur s’allège. Alors qu’elle sèche ses larmes, l’homme se penche et ouvre sa mallette. A l’intérieur, des centaines de tubes de rouges à lèvres multicolores parfaitement ordonnés. Il en attrape un et le lui tend. Elle l’applique, la couleur vibre, mais la brillance n’est toujours pas là. Alors qu’elle le regarde interrogative, il lui fait un clin d’oeil, lui montre le chemin à suivre et disparait. Seul le chat reste qui avance lentement dans la direction indiquée.

{séquence 5 : la fée Lumière }
La queue du chat oscille doucement. L’ombre le suit dans l’enfilade de plusieurs rues. Au coin d’une impasse, quelque chose semble briller et attire son regard. Près d’un réverbère, quelque chose voltige. C’est alors que le chat s’arrête au pied de la lumière, se détend et s’allonge de tout son long. La petite chose qui volette se pose délicatement sur l’une de ses moustaches. Comme sous l’effet d’une vague, son pelage parait s’allumer. L’ombre intriguée s’approche et s’accroupit près du chat. Elle découvre une petite fée lumière. Cette dernière reprend son vol et entame un ballet brillant sous le regard de l’ombre. Eblouie, elle ferme les yeux. Un frisson la parcourt soudain. La petite fée vient de se poser sur le bout de son nez. D’un coup de gloss magique, elle dépose l’ultra brillance sur le rouge. Mais déjà, le chat semble vouloir l’attirer ailleurs…

{séquence 6 : la légèreté }
Et c’est dans un parc qu’il la conduit. L’allée est large et bordée d’immenses arbres. De nombreux oiseaux les regardent passer sans bouger de leur perchoir. Au loin, une fontaine dans laquelle l’oiseau Plume est en train de se baigner et de lisser sa queue avec son bec. A leur approche, il se retourne et s’immobilise. Le chat et l’ombre ralentissent pour ne pas l’effrayer. Ils se dévisagent. L’instant semble durer une éternité. L’ombre s’assied sur le bord de la fontaine et tend la main pour le caresser. D’un brusque mouvement d’aile, il s’envole et perd l’une de ses plumes qui voltige dans les airs jusqu’à frôler la joue de l’ombre. Touchée par la douceur et la légèreté du contact, son coeur s’emporte, elle affiche un large sourire.

{séquence 7 : la métamorphose }
La nuit s’éteint. La femme du début passe au loin suivie par le chat et par l’ombre devenue couleurs encore un peu fades. Leurs talons frappent le bitume. Le sac à main de la femme se balance. Des raies de couleurs et de brillance s’en échappent. A l’intérieur, l’étui d’un vernis à lèvre. Sur le sol, une 2e ombre s’étire et les regarde passer. Les jupes flottent et dansent ensemble. Les mouvements se font amples. Le sac à main tangue, voltige et l’étui du vernis à lèvre finit par tomber. Il roule sur le trottoir. Il roule sous les yeux de l’ombre. Il roule et laisse derrière lui une trace rouge ultra brillante. L’ombre se baisse, s’en empare et l’applique. D’un seul coup elle devient femme, vivante et chatoyante de couleurs.

{séquence 8 : La révolution est en marche}
Le soleil est à son zénith. Toute la ville est devenue lumineuse. Sur les murs des affiches scandent la révolution. Les talons colorés claquent et avancent dans la ville.

Direction de création - Scénarisation - YSL Beauté
Extrait du film

{séquence 9 : packshot produit}
Apparition du pack shot produit dans la lumière, derrière lui l’affiche produit.
« Gloss ? Stain ? Lipstick ? Stop compromising and have it all !»


Enjeu : accompagner et soutenir le lancement du vernis à lèvre
Client : YSL Beauté
Agence : Tango
Année : 2012
Direction Artistique : Agence Tango